autobronzant danger

Avoir une peau hâlée toute l’année, c’est le rêve de beaucoup d’entre nous… On recherche alors des solutions pour arborer ce teint doré tant souhaité. Certains se permettent alors de lézarder au soleil pendant des heures pendant que d’autres tentent les séances UV. Mais s’exposer au soleil et aux rayons UV c’est prendre le risque de dégrader sa peau ! Alors la solution : L’autobronzant. Mais est-il sans danger pour notre corps ?

Dans cet article on vous dit tout sur les effets de l’autobronzant.


Comment fonctionne l’autobronzant ?

Pour savoir si l’autobronzant est un danger pour notre peau, il faut d’abord comprendre comment il fonctionne.

Les produits autobronzants sont constitués d’une molécule appelée DHA (acide docosahexaénoïque) qui va brunir votre peau. C’est une molécule organique issue du sucre (canne à sucre, betterave ou écorce de chataigner). Selon les marques et les produits, le dosage varie de 3% à 8% pour un effet plus intense. La DHA contenue dans les autobronzants est soit d’origine synthétique, soit d’origine naturelle. Quelque soit l’origine, cette molécule n’est pas nocive pour la peau. La DHA va réagir avec les cellules mortes à la surface de votre peau, en brunissant votre couche superficielle de l’épiderme. C’est cet effet qui donne un hâle caramélisé à votre peau. L’effet s’estompe avec le renouvellement naturel de votre peau, c’est pourquoi l’autobronzant n’est pas aussi durable que le soleil, car il se situe à la surface de votre peau. Tandis que les rayons du soleils pénètrent votre peau plus en profondeur, cela procure un bronzage plus durable mais qui est, contrairement à l’autobronzant, dangereux pour la peau. 

Quelle que soit la présentation de l’autobronzant, en lotion, en crème, en spray, en mousse ou en lingettes, l’application sur la peau n’est en aucun cas toxique pour l’organisme. La DHA a été déclarée sure et adaptée à un usage cosmétique pour la coloration de la peau par l’organisme Food and Drug Administration, le service du gouvernement américain responsable de la pharmacovigilance.

Il est donc prouvé que la DHA n’est pas dangereuse pour la peau. En revanche, mieux vaut éviter d’ingérer, d’inhaler ou de se mettre de l’autobronzant dans les yeux.


Dois-je quand même appliquer une crème solaire pour protéger ma peau ?

Certes, l’autobronzant donne un teint hâlé, mais ils ne confèrent aucune protection contre les rayons du soleil. Ils ne stimulent pas la production de mélanine, mais donnent une coloration totalement artificielle. En d’autres termes, la peau autobronzée n’est pas protégée du soleil, contrairement à celle bronzée naturellement.

Prenez bien garde, car sans mesures de protection suffisantes, les rayons du soleil endommagent votre peau. Ces dommages peuvent se manifester immédiatement, comme dans le cas d’un coup de soleil, ou à plus long terme : vieillissement prématuré de la peau ou même un cancer.

Sachez qu’une peau bronzée par le soleil n’est pas synonyme de santé. Au contraire, c’est une réponse de la peau à une agression. En général, plus le bronzage est foncé, plus la peau est endommagée. On ne peut pas se fier sur le bronzage comme mesure de protection efficace. Il devrait plutôt constituer un rappel qu’il est important de bien protéger sa peau du soleil.

Donc si vous utilisez de l’autobronzant, penser à bien appliquer une crème protectrice avant de vous exposer au soleil !


autobronzant danger

Conclusion : un autobronzant sans danger et sans risque pour la peau

Pour conclure, l’autobronzant est un grand avantage car il vous permet d’obtenir un teint magnifique, tout en évitant les conséquences néfastes que l’exposition au soleil peut engendrer. D’autres part, l’autobronzant à souvent un effet hydratant, associé à de l’aloe Vera par exemple, limitant les risques d’apparition de maladie cutanée. 

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, les produits autobronzants sont donc sans dangers et sans risques pour notre organisme.

Retrouvez notre comparatif des meilleurs autobronzants sur le marché.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire